Le Cambodge

Etudier au Cambodge, c’est pouvoir suivre des cours en anglais dans le cadre de la culture asiatique ! Bien sûr un visa étudiant vous sera nécessaire. De nombreuses opportunités sont ouvertes en matière de stage au Cambodge notamment pour les étudiants en médecine. Il vous faudra alors un visa d’affaires. Sachez que la plupart des offres se concentre sur la capitale, Phnom Penh. Par ailleurs, il est très aisé de créer son entreprise au Cambodge ! En effet, les conditions de création d’entreprises y sont très simplifiées. De grands groupes français y sont implantés.

Pour plus d’informations, rapprochez-vous de l’Institut français du Cambodge. Enfin, si vous êtes basé en Provence-Alpes-Côte d’Azur, rapprochez-vous d’Eurasianet !

La Chine

Tout d’abord, quelque soit la raison pour laquelle vous choisissez de partir en Chine, sachez que l’anglais n’y est pas très répandu. Apprenez donc quelques mots de première nécessité avant votre départ !  Pour les travailleurs, la Chine est une opportunité à ne pas laisser passer : tout ce qui n’est pas possible en France peut le devenir en Chine ! Mais pour cela, vous devrez oublier votre zone de confort et vous adapter à de nouveaux concepts. Un visa sera bien souvent nécessaire : le site actions-visa.com vous aidera dans votre démarche.

Pour obtenir des informations supplémentaires :

  • Intéressez-vous au forum bonjourchine.com où vous trouverez une FAQ dense et utile ;
  • Pour les jeunes désirant s’envoler vers l’Asie en général et la Chine en particulier, consultez l’association Eurasia Net, basée en Provence-Alpes-Côte d’Azur !

La Corée du Sud

Moins connue que la Chine ou le Japon comme destination pour les jeunes, la Corée du Sud vous fera pourtant vivre une expérience inoubliable en Asie. Pour y étudier, il est préférable d’obtenir le TOEFL (le TOEIC si vous y partez travailler ou faire un stage : pour y voir plus clair, consultez la rubrique TOEFL ou TOEIC de mouvPaca !) afin de justifier d’un certain niveau d’anglais auprès de l’université d’accueil. Travailleur, étudiant, stagiaire, volontaire, il vous faudra obtenir un visa pour pouvoir vous envoler vers la Corée du Sud. Par ailleurs, le pays partage le programme de vacances-travail (PVT).

Informations supplémentaires :

  • pour mieux vous adapter à votre nouvelle vie coréenne, vous pouvez commencer à vous familiariser avec la langue grâce au site talktomeinkorean ;
  • le site koreawwoof vous informe sur cette nouvelle manière de gagner quelques sous en Corée du Sud.

Pour les intéressés, sachez que la KEDGE Business School (Marseille) a lancé en 2015 le double diplôme International Business from Europa to Asia en collaboration avec la Korea University BS !

Le Japon

Le Japon vous apportera dépaysement et ébahissement au quotidien : entre nourriture saine et abordable, réseaux de transports fiables et assurance-santé universelle, le Japon est un merveilleux endroit pour s’expatrier que cela soit à court ou à long terme. Le système éducatif y est excellent et les opportunités professionnelles nombreuses. Les étudiants désirant s’y rendre pour une durée supérieure à 90 jours devront impérativement faire une demande de visa après avoir obtenu un certificat of eligibility (COE) de la part de leur école japonaise. De nombreuses aides peuvent être accordées, aussi bien pour les étudiants que les volontaires internationaux ou encore les professionnels. Pour préparer votre départ, vous pouvez visiter le site kanpai.fr ou encore un gaijin au Japon.

Plus d’informations sur :

L’Inde

Pays émergent d’Asie, l’Inde est en passe de devenir l’un des plus peuplés du monde. Pour travailler en Inde, il vous faut impérativement le visa “E” (employment). Sachez que le stage n’a pas d’existence légale en Inde, aucun droit ne vous est donc assuré (ni rémunération ni temps de travail). Ainsi, pour une meilleure expérience, privilégiez un stage auprès d’une entreprise internationale basée ou ayant une filiale en Inde.

Prenez garde à la mousson !

Le plein d’informations sur :

La Thaïlande

Il vous sera très facile d’obtenir un visa étudiant auprès de l’Ambassade ou du Consulat de Thaïlande. Attention néanmoins ce visa ne vous permet pas de travailler, même sous contrat étudiant. Il est valable 90 jours, par conséquent, pensez à vous rendre au bureau de l’immigration pour l’étendre. En ce qui concerne le logement, les résidences étudiantes sont une très bonne option mais vous pouvez bien sûr trouver un appartement ou une colocation sans souci ! De nombreuses agences immobilières se sont d’ailleurs spécialisées dans l’accueil d’expatriés. Pour les stages, si le vôtre est rémunéré, il vous faudra un visa de travail non-immigrant et sinon un simple visa étudiant (dit aussi visa non-emigrant catégorie ED (education)). Pour trouver un stage, n’hésitez pas à faire un tour sur le site de la Chambre de commerce et d’industrie franco-thai ! Attention aux travailleurs, certains domaines d’activités sont réservés aux ressortissants thaïlandais.

Astuce : le coût de la vie en Thaïlande est très bas et les paysages spectaculaires !

Poursuivez vos recherches sur la Thaïlande avec :

Le Vietnam

Il est possible d’obtenir un visa tourisme de 1 à 3 mois renouvelable dès la sortie du pays. Pour des durées plus longues, un visa longue durée est assez facile à obtenir, auprès de l’Ambassade du Vietnam en France ou de actions-visa.com. Afin de travailler au Vietnam, vous devez posséder un visa professionnel ou un visa d’affaires. Enfin, bon à savoir : contrairement aux autres pays d’Asie, l’alphabet vietnamien est l’alphabet latin ! C’est toujours utile pour lire les panneaux même lorsqu’on ne maîtrise pas la langue.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur :

Israël

Si l’arabe et l’anglais sont couramment parlés en Israël (ainsi que le russe et le français dans une moindre mesure), une connaissance de l’hébreu vous facilitera la vie (vous pourrez en acquérir les bases avec un cycle d’étude préparatoire aux études supérieures en Israël). L’enseignement supérieur d’Israël est classé parmi les meilleurs du monde, un année d’étude ou un stage là-bas vous ouvrira de nombreuses portes. Un visa est bien entendu nécessaire à votre entrée sur le territoire, sauf si vous venez en tant que touriste, dans ce cas aucun visa n’est nécessaire tant que la durée de votre séjour est inférieure à 3 mois. Vous ne pouvez pas travailler en Israël (ou en Asie de manière générale) sans permis adéquat.

Pour aller plus loin :

La Russie

Plus grand pays d’Asie et même du monde, la Russie est une terre d’opportunités. Il vous faudra un visa pour y entrer et y circuler car située hors-Europe. Pour les étudiants, patientez jusqu’à avoir la confirmation de votre admission à l’université russe pour entreprendre les démarches de demande de visa. Pour un séjour de moins de trois mois, vous aurez un visa de court séjour et pour plus de trois mois, un visa de long séjour.

Si vous souhaitez apprendre le russe ou le perfectionner, le Centre culturel russe vous propose des cours voire des stages linguistiques gratuits en été. De même que pour l’anglais et l’espagnol, vous pouvez passer un test qui certifiera de votre niveau de russe : le TRKI qui se divise en six niveaux.

Une assurance santé particulière vous sera nécessaire sur le territoire russe : le Cap Student est une bonne solution.

Pour les travailleurs, consultez russieinfo.com. Et Eurocircle reste une bonne adresse !

Singapour

Etat-Nation aux multiples facettes, Singapour est l’endroit idéal pour les jeunes épris d’Asie. Surtout que sa langue officielle est l’anglais ! Pour mettre toutes les chances de votre côté au moment de votre recherche d’université ou de stage, faites valoir votre connaissance de l’anglais par l’obtention du TOEIC ou du TOEFL.  Attention cependant, les frais d’inscription dans les universités de Singapour sont presque aussi élevés que ceux des universités américaines et australiennes. Par ailleurs, pour travailler, vous pourrez obtenir le PVT mais si vous êtes stagiaire, privilégiez un TEA ou un TWP. Pour les étudiants, ce sera tout simplement un visa étudiant !

Plus d’informations :

La Turquie

A cheval entre l’Europe et l’Asie, la Turquie ouvre grandes ses portes aux jeunes étrangers ! Une aubaine pour eux car le coût de la vie y est attractif et les opportunités nombreuses. Il n’est pas exemple pas très compliqué d’y trouver un stage si l’on s’y prend bien. Il vous faudra bien sûr obtenir un visa (d’études ou de travail) avant votre départ ainsi qu’un permis de séjour une fois sur place. En revanche, pour les séjours non-professionnels de moins de 90 jours, sachez que les citoyens français sont exemptés de visa. Enfin, consultez les conseils aux voyageurs avant votre départ et pensez à régler vos montres (+ 1h à Istanbul !).

Conseils et informations sont sur :

Événements à venir

Sep 13

Réunion d’information du programme FAJE

13 septembre à 10 h 00 min - 12 h 00 min
Marseille
Sep 19

Partir à l’étranger

19 septembre à 14 h 30 min - 16 h 00 min
Marseille Bouches-du-Rhône
France
Sep 25

Réunion d’information sur le programme FAJE

25 septembre à 14 h 00 min - 16 h 00 min
Marseille
Oct 17

Partir en Australie et Nouvelle-Zélande

17 octobre à 18 h 00 min - 21 h 00 min
Marseille Bouches-du-Rhône
France
 
 
0 0 0